Projets, recherches & colloques
Campus FLE : Projets, recherches et colloques universitaires en français Langues Etrangeres
 

7 − 3 =

Projets, recherches & colloques

Colloques

Campus-FLE ADCUEFE organise tous les deux ans un colloque international pour faire le point sur des questions vives du champ de la didactique des langues étrangères. Voici les thématiques des trois éditions précédentes.

  • VIIème colloque international CAMPUS FLE – ADCUEFE – CIREFE Rennes, 16 et 17 juin 2016. Enseignement-apprentissage de l’oral. État des lieux et perspectives

Depuis le début du XXème siècle, l’oral a conquis une place essentielle dans l’enseignement-apprentissage d’une langue étrangère. L’évolution des méthodologies jusqu’à l’avènement du CECRL et de l’approche communicative-actionnelle n’a cessé d’amplifier son importance. Mais qu’en est-il de la prise en compte réelle dans nos pratiques de classe au quotidien ? Cette question en amène inévitablement d’autres. Quel est le rôle de l’oral dans la construction de la compétence langagière des étudiants ? Comment est-il pris en compte dans une pédagogie par compétences en lien avec le CECR et l’approche actionnelle ? Quelle est sa place dans les dispositifs d’enseignement-apprentissage en présentiel ou en différé ? Comment peut-il être un vecteur d’une culture francophone au sens large ? Quelle mise en œuvre peut-on imaginer pour des parcours en libre accès ? Et bien d’autres questions …

Ce colloque se propose de faire le point sur la didactique de l’oral aujourd’hui en essayant d’apporter des réponses aux multiples interrogations soulevées ci-dessus, mais aussi à d’autres en débat dans tous nos centres.

  • VIème Colloque international de CAMPUS FLE ADCUEFE – DEFI – Université Charles de Gaulle Lille 3 – 12 et 13 juin 2014. Les cultures dans la formation aux langues. Enseignement, apprentissage, évaluation.

La question de la culture/des cultures en classe de langue pose, pour tout praticien de l’enseignement des langues, et notamment du FLE aux étudiants internationaux, un vrai problème didactique et pédagogique. Quels contenus et quelles méthodologies adopter pour que les apprenants puissent conceptualiser et pratiquer la ou les cultures étrangères lors de leur immersion linguistique et culturelle dans le contexte de communication exolingue ? Depuis les années 80, la recherche en didactique du FLE a évolué vers une conception de plus en plus plurielle et transdisciplinaire de la dimension culturelle, loin de toute approche culturaliste caractéristique de ce que fut autrefois l’enseignement de la civilisation. Empruntant désormais des concepts et des outils aux diverses composantes disciplinaires des sciences du langage et des sciences sociales notamment, la question des cultures en didactique des langues a évolué du problème du référentiel culturel vers le questionnement de la compétence interculturelle ; de la civilisation au culturel, transculturel, interculturel puis co-culturel dans une approche constructiviste et une logique de la complexité et de la variabilité.

Dans cette conceptualisation de l’étudiant de la mobilité internationale, comme acteur social d’une société autre, comment didactiser et évaluer l’apprentissage aux cultures cibles ? Quelle place accorder aux apprentissages scolaires et extrascolaires dans cette formation culturelle et interculturelle ? Comment articuler cultures d’origine et cultures cibles ? Quel dispositif pédagogique peut soutenir un tel enseignement-apprentissage ? Quelle place accorder aux outils numériques et aux réseaux sociaux ? Quels sont les limites et les problèmes soulevés par ces dispositifs ? Peut-on évaluer leur pertinence et leur efficience ? Dans quel rapport se situent les apprentissages scolaires et l’expérimentation des pratiques culturelles in vivo et in situ, lors de la mobilité internationale ?

  • Vème Colloque international de CAMPUS FLE ADCUEFE – CIEF – Université de Bourgogne – 27-28 mai 2011. L’enseignant au sein du dispositif d’enseignement / apprentissage de la langue étrangère.

Depuis les vingt dernières années, l’enseignement des langues vivantes étrangères a connu un véritable bouleversement lié non seulement au développement des nouvelles technologies, mais aussi et surtout à une approche fondamentalement différente de l’apprenant et de son rôle dans l’apprentissage d’une langue étrangère. Dans ce contexte, le Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues vivantes (CECRL) a été un important déclencheur pour l’introduction d’une nouvelle démarche didactique, d’une révision de fond des pratiques pédagogiques et pour la mise en place d’une démarche qualité permettant également une cohérence, une harmonisation et une lisibilité internationales. C’est donc un enseignement totalement rénové qu’il convient, à présent, de proposer. Cette constatation soulève une question essentielle : quel rôle pour l’enseignant qui, dans cette nouvelle configuration, n’a plus grand chose à voir avec le professeur de langues « classique » ? Comment s’adapter à une nouvelle démarche didactique tout en respectant le caractère contraignant des programmes et des politiques d’établissement ? Comment, aussi, relever tous ces défis alors que la formation, l’évaluation, le statut et la carrière de l’enseignant sont en pleine mutation ? Ce sont autant d’interrogations qui nous ont amenés à consacrer le colloque international de l’ADCUEFE-CAMPUS-FLE de mai 2011 à : L’enseignant au sein du dispositif d’enseignement/apprentissage de la langue étrangère.