LE MAGAZINE DU FLE
 

1 + six =

Le Magazine du FLE

Accueil > Le Magazine du FLE > La recherche-action dans les centres universitaires membres de l’ADCUEFE

PARTAGER

Types d'article : Chroniques Projets

La recherche-action dans les centres universitaires membres de l’ADCUEFE

Afin de répondre aux besoins des publics étrangers, certains centres universitaires de l’ADCUEFE mettent en place des actions ou dispositifs qui s’inscrivent directement dans un projet de recherche ou une réflexion didactique.  La recherche est directement mise en action comme en témoignent les centres de Grenoble, Besançon et Lyon.

Développement de projets pédagogiques

Par Laura Abou Haidar, CUEF Grenoble

À l’instar de plusieurs autres centres universitaires, le CUEF de l’Université Grenoble Alpes intègre dans ses missions des projets de recherche-action. L’idée est que non seulement la pratique pédagogique se nourrisse des projets de recherche-action ainsi développés, mais que les résultats de cette recherche aient un impact direct et transformant sur ces pratiques.

Nous illustrerons notre propos par trois projets qui ont été développés ces dernières années:

  • La pédagogie différenciée développée par Catherine David dans le cadre de sa recherche doctorale et post-doctorale : ce projet a permis de mettre en place des dispositifs pédagogiques innovants par exemple dans le cadre des cours du « français du quotidien » proposés à des publics spécifiques tels que les jeunes filles au pair ;
  • La graphophonologie expérimentée par Christelle Berger dans le cadre de cours destinés à des apprenants arabophones, et qui a permis quant à elle de proposer une approche spécifique basée sur les difficultés rencontrées par les arabophones dans l’apprentissage de l’oral en lien avec l’entrée dans l’écrit du français ;
  • La création d’un portfolio de l’apprenant du CUEF de Grenoble, projet développé par Cristelle Carenzi dans le cadre d’une recherche de Master, qui a pour particularité de coupler une biographie langagière et les acquis habituels de l’apprenant de FLE, avec une dimension actionnelle, culturelle et patrimoniale qui met en valeur l’intégration des étudiants dans un environnement grenoblois et isérois. Ce portfolio a une dimension réflexive importante et permet à l’apprenant de s’autoévaluer à travers la visualisation et le suivi d’une « ligne de progrès ».

PARTAGER